Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Bruckner était déjà un compositeur reconnu alors que Mahler était un jeune homme qui allait par la suite devenir d'abord le grand chef d'orchestre qu'il fut, puis le maitre dont on commémore cette année le centième anniversaire de sa mort

 S’il n’a jamais été l’élève de Bruckner, Mahler entretient avec lui une relation d’estime et de compréhension réciproques. Ainsi, le maître lui offrit le manuscrit de sa Troisième symphonie. Il faut reconnaître que Mahler s’était trouvé lié à deux reprises au moins au sort de celle-ci : lorsqu’un public moqueur (et rapidement déserteur) accueillit la Troisième symphonie de Bruckner en 1877, Gustav et d’autres étudiants allèrent quant à eux jusqu’à transcrire l’œuvre pour piano. De même, c’est Mahler qui réussit, dans un premier temps, à persuader Bruckner de ne pas céder à ceux de ses amis qui lui conseillaient d’adapter sa Troisième symphonie aux exigences du public.

 

J'aurais voulu vous faire entendre l'adagio de cette magnifique Symphonie mais hélas You tube ne l'a point et quant à Deezer, ma résidence en Italie m'empêche d'avoir le son...Si par bonheur vous pouviez la reproduire sur vos blogs j'en serais heureuse!

Pour me/vous consoler voici un petit bout de la 4ème Symphonie de Bruckner, compositeur peut être trop méconnu...

 

Encore un miracle du net de l'amitié qui s'y forme. Grace à Françoise voici donc le merveilleux Adagio dont je vous parlais. Pas d'images....mais fermez les yeux...et écoutez!
Tag(s) : #CLASSIQUE